Effectuer une recherche

En 2001, les probiotiques ont été définis par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme des « micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ». En octobre 2013, un groupe d'experts mandatés par l'ISAPP*, s'est réuni 12 ans après la publication par le FAO/OMS* de la définition et des lignes directrices sur les probiotiques. Ils ont confirmé la définition d'origine, et ont essayé de tenir compte du progrès de la science et des applications réalisées depuis 2001, soutenus par plus de 8 000 articles publiés.

Une diversité de probiotiques

Les bactéries probiotiques sont répertoriées en 4 genres différents (Lactobacilles, Bifidobactéries, Streptocoques, Lactocoques), qui donnent des milliers d'espèces et des centaines de milliers, voire plus, de souches différentes. Les lactobacilles et les bifidobactéries font partie des plus utilisées pour le développement de compléments alimentaires.

Les lactobacilles

Le genre Lactobacilles a été décrit pour la première fois en 1901. La classification a évolué en 2020 pour mieux organiser le genre Lactobacillus. Certaines dénominations ont ainsi évolué :

  • Lactobacillus Rhamnosus > Lacticaeibacillus rhamnosus
  • Lactobacillus plantarum > Lactiplantibacillus plantarum

Les lactobacilles se trouvent notamment dans les produits laitiers ainsi que dans les produits fermentés comme la choucroute ou le miso.

Voici les lactobacilles les plus connues :

  • Lactobacillus gasseri
  • Lactobacillus rhamnosus
  • Lactobacillus casei / paracasei
  • Lactobacillus salivarius
  • Lactobacillus helveticus
  • Lactobacillus acidophilus
  • Lactobacillus Fermentum

Les bifidobactéries

Les bifidobactéries sont largement dominantes dans le microbiote du nourrisson. L'allaitement maternel favorise l'implantation des bifidobactéries. Elles sont généralement présentes dans le tractus digestif. Le nombre de bifidobactéries évoluent tout au long de la vie.

Les bifidobactéries

Les bifidobactéries les plus connues :

  • Bifidobacterium breve
  • Bifidobacterium bifidum
  • Bifidobacterium longum
  • Bifidobacterium infantis
  • Bifidobacterium lactis 

Les espèces retrouvées dans le yaourt sont notamment Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus.

 

Chaque complément alimentaire riche en probiotiques est ainsi développé à partir de ces différentes bactéries et ce, selon des critères très précis afin d'être au plus près du besoin individuel.

 

Les souches probiotiques utilisées sont nommées selon trois informations précises :

Spécificité des souches microbiotiques

Où trouver les probiotiques?

Les aliments riches en ferments lactiques et probiotiques naturels sont les aliments fermentés comme le yaourt, le kéfir, le miso ou certains fromages. Il existe également des aliments intéressants à privilégier qui sont, quant à eux, riches en prébiotiques, des substances qui vont nourrir les bactéries déjà présentes dans l'organisme. C'est le cas notamment des aliments riches en fibres tels que les fruits et légumes ou les céréales complètes.

 

Découvrez les aliments riches en prébiotiques 

Comment sont élaborés les compléments à base de probiotiques?

Il est important de savoir que toutes les souches probiotiques ne sont pas appropriées pour la réalisation d'un complément alimentaire. Les spécificités d'une souche ou d'une association de souches lui sont propres et ne peuvent être extrapolés à une autre souche. 

 

Les probiotiques doivent répondre à un certain nombre de critères :

  • Une identification claire et sécurisée des souches. Elles ne doivent pas avoir évoluées génétiquement depuis la date de leur isolement (souches non modifiées génétiquement).
  • La stabilité : les souches sont fragiles. De nombreux tests doivent être réalisés tout au long de la chaîne de fabrication pour assurer le bon dosage en souches probiotiques selon la consommation quotidienne recommandée.
  • La gastro résistance : les souches probiotiques doivent pouvoir résister aux contraintes du tractus digestif lorsqu'elles vont être ingérées.
  • L'adhésion : la capacité d'adhésion des souches aux cellules des muqueuses doit être validée à travers des tests sur des cellules humaines.

 

Toutes les souches microbiotiques possèdent leurs propres spécificités tant au niveau des conditions de culture, la viabilité, la stabilité, ou encore de leur capacité d'adhésion. Ces différents critères détermineront la sélection des souches pour l'élaboration d'un complément alimentaire à base de souches probiotiques. 

Quand utiliser des probiotiques sous forme de compléments alimentaires?

Au-delà d'une alimentation riche en probiotiques et prébiotiques, il peut être intéressant de se supplémenter en souches probiotiques. Nous vous conseillons de les consommer en cure d'un mois minimum. Afin de garantir la meilleure assimilation possible dans l'organisme, les compléments en souches probiotiques sont à consommer de préférence le matin avant le repas.

Afin de connaitre la souche probiotique la plus adaptée à votre besoin, il est nécessaire de prendre conseil auprès de votre professionnel de santé.

Ces conseils peuvent vous intéresser

Microbiotes

Le microbiote ou les microbiotes ?

Le microbiote est l'ensemble des bactéries et autres micro-organismes vivants qui vivent dans un environnement spécifique. Il existe non pas un mai...

Découvrir

Microbiotes

Qu'est-ce que le microbiote intestinal ?

À l'intérieur du tube digestif, les bactéries vivent en communauté. Elles restent accrochées aux parois du tube digestif grâce au biofilm, un écran...

Découvrir

Tous nos conseils